22 novembre 2019 : Journée nationale du CLIP... Une réussite !

Une vue de l'assemblée attentive aux propos de Céline LE GOFF



Réflexion et partage voilà bien les deux thèmes qui ont retenu l’intérêt de la cinquantaine de partipants représentant la plupart des régions dans lesquelles le CLIP intervient, lors de cette journée nationale.

Le point fort de la matinée tint dans l’intervention de Céline LE GOFF, avocate dans le cabinet Anne BOUILLON, spécialisé dans la défense des femmes victimes de violences : son exposé fut animé très rapidement par de nombreuses questions posées par un auditoire réactif et intéressé auquel elle répondit avec professionnalisme et compétence tout en restant dans un registre accessible à tous. L’exemple d’un réseau de proxénétisme organisé au Nigéria, avec ses ramifications en France, apporta, en particulier, un éclairage spécifique sur une situation douloureuse à laquelle doivent se confronter parfois les avocats. Une violence parmi d’autres citées… mais qui a frappé les esprits.

La pose de midi permit aux adhérents de se rencontrer autour du buffet préparé par Dominique CORVEZ : une chance pour échanger, faire connaissance, renouer ou créer du lien.

L’après-midi fut consacré à des sujets internes à l’association tels que la charte graphique et le nouveau logo adopté, l’avancement des travaux de la commission pédagogique, mais deux sujets ont été davantage approfondis :

- Le processus de mise en place des nouveaux indicateurs demandés par l’administration pénitentiaire et qui entrera en vigueur début 2020. La présentation de Xavier CUSSET justifia la mise en œuvre de la procédure et rassura chacun sur la simplicité des documents à utiliser pour la réaliser ;

- La présentation d’un outil de formation initié par Henri SIMON – Tout en un sur une clé USB, avec pour nom ÉDUCPEDIA, des didacticiels, des logiciels, des exercices d’application en liaison avec Wikipedia. Un outil très utile pour enrichir les formations et s’approcher au plus près d’un véritable internet.

Inutile de dire que le temps est passé trop vite, surtout avec l’interruption – à deux reprises – provoquée par une alerte incendie qui permit cependant aux participants de continuer leurs conversations sur la chaussée… devant les voitures de pompiers ! Heureusement, aucun dégât, seul le planning établi eut à en souffrir quelque peu.

En conclusion, une journée un peu écourtée mais qui a été riche en convivialité, riche sur le plan humain et associatif, avec la présence d'un nombre important de nouveaux adhérents. Un des buts essentiels de ce type de rencontre : apporter aux acteurs bénévoles une aide dans leur action d’accompagnement des personnes détenues, au sein des ateliers qu’ils encadrent… Souhaitons que l'objectif ait été atteint !