Entretien avec Dominique SIMONNOT, contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Télérama : Entretien avec Dominique Simonnot : “Il s’agit de rendre les prisons dignes”

PLUS LOIN AVEC – Chaque dimanche, interview au long cours avec un acteur ou un observateur de notre époque. Aujourd’hui, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté. Confrontée à la situation inadmissible et chronique dans laquelle sont maintenus les détenus, elle nourri malgré tout l’espoir que la France avance enfin sur le sujet.

Lire l'article sur le site du journal (pour les abonnés)

Extrait sur la situation sanitaire :

Où en est la situation épidémique en prison ?
Le 22 avril, l’administration pénitentiaire recensait 941 détenus confinés, et 213 cas de Covid, dont 10 hospitalisés. Depuis un an, trois détenus sont décédés, pour 2 793 cas confirmés. Ces chiffres peuvent sembler peu alarmants au regard des 65 000 détenus… Mais avec ce virus les choses peuvent se dégrader à une vitesse effrayante – et c’est encore plus vrai dans un lieu clos, a fortiori surpeuplé. Il y a eu des clusters à Fleury, à Fresnes… À Tours, le nombre de cas a doublé en quelques jours. Mi-mars, la moitié des détenus – une centaine – étaient positifs. Au point que le procureur a décidé un « stop écrou » : l’arrêt des incarcérations. Il n’y avait plus aucun sport ni travail, les parloirs se déroulaient derrière des hygiaphones, les surveillants étaient harnachés en blouse et charlotte comme les soignants. La situation est très variable selon le territoire, mais par endroits les visites d’enfants sont interdites ou limitées, les parloirs annulés.

 

 

Date de dernière mise à jour : 
Jeudi, 13 mai 2021