Le CLIP signataire d'une lettre ouverte au président de la République

Le gouvernement, suite aux mesures de confinement, a décidé de réduire la surpopulation carcérale par des libérations de fin de peine, afin d’éviter d’aggraver les risques de contamination existants.

Dans une lettre ouverte, une quarantaine d’associations et d’organisations professionnelles de la justice et près de mille  personnes publiques appellent Emmanuel Macron à mettre en œuvre "une véritable politique de déflation carcérale, à même de garantir l'encellulement individuel et des conditions de détention dignes".

Le C.A. du CLIP a décidé d’être signataire de la lettre ouverte adressée au Président de la République en date du 3 juin 2020, pour que ces mesures soient prolongées de façon pérenne.

Voir le contenu de la lettre ouverte et la liste des signataires.