Bibliographie des prisons

Quelques livres permettent de se faire une petitte idée de la prison :

Au delà du titre, nous vous livrons le premier paragraphe du "quatrième de couverture" qui vous permettra de vous faire une idée des ouvrages cités

Gilles Chantraine  Par delà les murs, Paris : Le Monde/PUF. 2004

Les discours publics sur les prisons sont généralement structurés par une série  d' "évidences " qui masquent les réalités quotidiennes de la détention et de ceux qui la traversent, et réduisent à néant l'effort d'analyse et de compréhension du fonctionnement socio-symbolique de l'institution. Pour rompre avec ce réductionnisme intellectuel, Gilles Chantraine propose, à travers un travail de terrain approfondi constitué d'une série d'entretiens biographiques réalisés en maison d'arrêt, une réflexion originale. Ainsi, les trajectoires sociales des détenus, le fatalisme radical des uns, la révolte et le " professionnalisme " des autres, la chute sociale de l'agresseur sexuel, l'apprentissage de technique
délinquantes en prison, les stigmates corrélatifs à l'enfermement, les consommations massives de produits psychotropes, la structure sécuritaire et oppressive de l'institution, l'économie relationnelle entre surveillants et détenus, l'inégalité des conditions de détention, fon
l'objet d'une analyse minutieuse. La prison change-t-elle ? La prison peut-elle changer ? N'est-elle qu'une machine à produire le stigmate ? Constitue-t-elle une partie de la " solution " à la délinquance, ou plutôt une partie du " problème " ? S'interrogeant sur la légitimité d'une institution qui, intra muros, semble largement incompatible avec la dignité de l'individu démocratique moderne, l'auteur suggère que les véritables réformes carcérales se feront par-delà les murs, par le réancrage des questions des sécurités au cœur d'une réflexion politique, d'un projet de société

Le Caisne Léonore Prison. Une ethnologue en centrale, Paris: Odile Jacob.2000

Immergée durant deux ans dans la prison de Poissy afin d'achever ses travaux de thèse sur le milieu carcéral, Léonore Le Caisne livre une étude ethnologique surprenante. Mais, plus qu'un répertoire structurel des comportements sociaux en prison, l'auteur s'est attaché à vivre avec eux, à apprendre à les connaître. Du parloir à l'atelier, de la cour de promenade à la cellule, du besoin de confession révoltée au mutisme fataliste, Léonore Le Caisne crée jour après jour un lien fort et humain avec ces prisonniers. "Braves types" ou "sales mecs", qu'importe au fond, l'ethnologue ne cherche pas à juger mais à traduire leurs expériences singulières de l'enfermement. Car enfermés et seuls, ils le sont et ils le crient.

Didier Fassin, Entre les murs, Anthropologie de la condition carcérale, Editions  du Seuil, Coll. La couleurs des idées , 2015.

Invention récente puisqu'elle n'a guère plus de deux siècles, la prison est devenue, partout dans le monde, la peine de référence. L'atteste, en France, le doublement de la population carcérale au cours des trois dernières décennies. Comment comprendre la place qu'elle occupe dans la société contemporaine ? Et comment expliquer que le tournant punitif affecte avec une telle intensité certaines catégories de personnes ? Pour tenter de répondre à ces questions, Didier Fassin a conduit au long de quatre années une enquête dans une maison d'arrêt.

Farhad Khosrokhavar Prisons de France. Violence, radicalisations, déshumanisation : surveillants et détenus parlent, Robert Laffont, 2016

Violence, radicalisation, déshumanisation. Qu'est-ce que la prison dit de notre société ? Cette enquête exceptionnelle menée dans quatre grandes prisons françaises - Fleury-Mérogis, Fresnes, Lille-Sequedin et Saint-Maur - dresse un état des lieux inédit et alarmant du milieu carcéral de notre pays. De la fouille à la promenade, du mitard à la salle de sport, le quotidien pénitentiaire est raconté par ceux qui le vivent. Petits délinquants, dangereux criminels, voyous radicalisés, « fous », surveillants, médecins, directeurs d'établissements : à tous, l'auteur donne pour la première fois la parole.

Catherine Herszberg Fresnes, une histoire de fou Le Seuil 2006

Ce livre est parti d'un constat : la prison est devenue un asile psychiatrique. Un prisonnier sur cinq souffrirait de troubles mentaux.

Catherine Herszberg a donc choisi d'aller enquêter là où échouent ceux qui n'ont plus de place nulle part, ni à l'hôpital, ni ailleurs. De décembre 2005 à avril 2006, elle a accompagné l'équipe psychiatrique de la prison de Fresnes. Introduite et guidée par Christiane de Beaurepaire, chef du service, elle a suivi les prisonniers, les malades, les soignants, les surveillants. Elle a circulé partout, écouté, regardé, interrogé, les uns et les autres et a rapporté de ce voyage des histoires. Des histoires de fous.

Pierre Godard Dérriére les bareaux, Syyros 2006

Le débat sur la prison est un enjeu majeur de notre société, mais on oublie souvent de demander leur avis aux prisonniers eux-mêmes. Pourtant, ils sont bien placés pour dire si la prison leur a permis de se reconstruire, de se réinsérer dans une vie normale. Ce livre, en les laissant parler de leur expérience carcérale, en donnant également la parole à des personnes qui ont connu et aidé d'anciens prisonniers, tente de montrer ce qu'est la prison.